Faut-il réduire la vitesse sur certaines routes pour faire baisser le nombre d’accidents de la route en France ? Selon nos confrères du Point, c’est une piste envisagée par le gouvernement.

La vitesse réduite à 80 km/h pour les routes secondaires

Réduire la vitesse sur certaines routes : c’est sans doute la solution qu’a trouvée le gouvernement pour faire chuter le nombre d’accidents de voiture. C’est en tout cas ce que croient savoir nos confrères du Point. L’information a d’ailleurs été largement relayée et a déjà soulevé diverses interrogations.

Toutes les routes seront-elles concernées ? A priori non. Cette mesure ne devrait être appliquée que sur les routes secondaires, c’est-à-dire celles qui sont à double sens et ne disposent pas de barrières entre les deux voies de circulation. À combien sera abaissée la vitesse ? Actuellement limitée à 90 km/h, la vitesse maximale autorisée sur ces routes devrait passer à 80 km/h.

Une solution pour améliorer la sécurité routière ?

Pour l’heure, rien n’est encore acté et le ministère de l’Intérieur a précisé qu’il ne s’agissait que d’une piste d’étude. Cette mesure pourrait néanmoins être examinée lors d’un prochain comité interministériel portant sur la Sécurité routière.

Du côté des usagers, on commence à s’inquiéter, notamment l'association 40 millions d'automobilistes qui estime qu’« une telle mesure ne permettrait en aucun cas d'améliorer la sécurité routière », rapporte Le Point. En effet, l’association rappelle qu’en Grande-Bretagne, les accidents sont moins nombreux qu’en France alors que la vitesse maximale autorisée sur des routes équivalentes est de 96 km/h.

Lire aussi : Les voitures diesel se vendent moins cher en Allemagne