Le ministre des Comptes publics, Gérald Darmanin, a confirmé dans la nuit du mardi 2 au mercredi 3 avril à l'Assemblée nationale la suppression de la taxe d'habitation pour l'ensemble des contribuables, hors résidences secondaires, d'ici 2022.

La suppression de la taxe d'habitation confirmée d'ici 2022

Plusieurs fois annoncée, la suppression de la taxe d'habitation devrait bien avoir lieu comme l'a affirmé Gérald Darmanin. « Je vous confirme que nous avons à accomplir la promesse puis l'engagement du président de la République, pris à la fin de l'année 2017, de la suppression à 100% de la taxe d'habitation sans les résidences secondaires d'ici la fin du quinquennat, c'est à dire d'ici l'année budgétaire 2022 », a-t-il déclaré au Palais Bourbon.

Le ministre des Comptes publics a ajouté que ce texte pourrait s'inscrire dans le cadre du projet de loi de finances pour 2020. Et de préciser aussitôt : « Il n'y aura pas de projet de loi rectificatif manifestement puisque la crise des gilets jaunes et le grand débat ne nous ont pas permis de le mettre à l'ordre du jour », a-t-il précisé. 

Emmanuel Macron avait déjà annoncé sa fin 

Les annonces se sont multipliées dans ce dossier, faisant naître l'inquiétude. En janvier 2019, des maires avaient même appelé le gouvernement à clarifier sa position sur la taxe d'habitation. Emmanuel Macron avait finalement confirmé que plus personne ne paierait cette taxe, lors d'un déplacement dans la Drôme pour un débat citoyen, fin janvier.

De nombreux rebondissements ont eu lieu depuis quelques mois. Si la fin de cette taxe était l’une des promesses de campagne du candidat Macron, le président de la République ne prévoyait de la supprimer que pour 80% des Français : les 20% les plus riches auraient pu continuer à la payer

À lire aussi Taxe d'habitation : un simulateur en ligne pour la calculer