80 % des contribuables français n’auront plus à payer la taxe d’habitation : les députés ont adopté, samedi 21 octobre, par 65 voix contre 14, cette mesure phare de la campagne d’Emmanuel Macron.

Une suppression qui se fera en 3 ans

Voilà une promesse de campagne qui n’aura pas attendu longtemps avant d’entrer en application : la suppression de la taxe d’habitation pour 80 % des ménages, en trois ans, a été votée à l’Assemblée dans le cadre du projet de loi de finances pour 2018. Une première baisse de 30 % sera enclenchée en 2018. Elle sera suivie d’une nouvelle baisse de 65 % en 2019 et de 100 % en 2020.

Seront concernées les personnes célibataires qui touchent moins de 30 000 € de revenus annuels, soit environ 2 500 € de revenu réel imposable par mois. Pour un couple sans enfant, le revenu fiscal de référence ne devra pas dépasser les 43 000 € et pour un couple avec un enfant, le plafond sera de 49 000 €. Pour les ménages avec plusieurs enfants, il faudra ajouter 6 000 € au revenu fiscal de référence pour chaque enfant supplémentaire.

Une mesure qui va coûter cher à l’État

Au total, selon les estimations du gouvernement, 17 millions de foyers fiscaux pourraient être concernés par cette mesure. Elle devrait coûter à l’État environ 3 milliards d'euros pour l'année prochaine, puis 6,6 milliards d'euros en 2019 et 10,1 milliards en 2020. Le ministre des comptes publics, Gérald Darmanin, s’est félicité de l’adoption de ce texte. Selon lui, il devrait permettre de rendre « 10 milliards de pouvoir d'achat à nos concitoyens ».

L’opposition a cependant voulu attirer l’attention du gouvernement sur la situation des communes. En effet, 36 % de leurs recettes proviennent de la taxe d'habitation. Certaines d’entre elles vont donc se retrouver dans des situations très critiques. Alors qu’Emmanuel Macron a promis qu’il rembourserait « entièrement ce manque à gagner à l'euro près », de nombreux maires sont très sceptiques et inquiets quant à l’avenir de leur commune. 

Notre article Budget 2018 : les conséquences sur le quotidien des Français