Selon un rapport récemment réalisé par l'Agence européenne pour l'environnement sur la qualité des eaux de baignade en Europe en 2012, 94 % des sites de l'Union Européenne sont conformes aux normes minimales de qualité de l'eau, et c’est plus que les années précédentes !

La qualité de l'eau de baignade est même qualifiée « d’excellente » pour 78 % des sites ce qui, en comparaison avec le rapport de l'année dernière, témoigne là encore d’un plus grand respect des normes dites « strictes ».

Chypre et le Luxembourg se distinguent particulièrement, puisque la totalité de leurs sites de baignade répertoriés présentent une excellente qualité de l'eau.

Huit autres pays sont également mis en avant pour la qualité de leurs eaux à savoir Malte, la Croatie, la Grèce, l'Allemagne, le Portugal, l'Italie, la Finlande et l'Espagne.

On observe donc, d’un air rassuré, le maintien d'une tendance positive quant à la surveillance des eaux de baignade, une tendance mise en place en 1990. A cette époque 60 % seulement des sites présentaient une excellente qualité de l'eau, tandis que 70 % étaient conformes aux normes minimales.

Quelques mauvais élèves 

Même si cette étude conforte majoritairement les autorités, M. Janez Poto?nik, membre de la Commission européenne chargé de l'environnement, ne manque pas de rappeler les efforts qu’il nous reste à faire pour « garantir que la totalité de nos eaux soient adaptées à la baignade ou soient potables, et que nos écosystèmes aquatiques soient sains. »

Dans cette étude, certains pays jugés « non-conformes » sont effectivement également montrés du doigt. Il s’agit de la Belgique, des Pays?Bas et du Royaume-Uni. Certaines plages de ces pays ont d’ailleurs dû être fermées lors de la saison 2012.

Comment sont jugées les eaux de baignade ?

Pour surveiller la qualité des eaux de baignade, des scientifiques analysent chaque année les niveaux de divers types de bactéries, notamment les entérocoques intestinaux et la bactérie Escherichia coli.

Ces bactéries peuvent en effet témoigner d'une certaine pollution généralement liée aux déchets d'élevage ou aux eaux usées.

Grâce aux différents classements réalisés, les sites sont alors ensuite déclarés « conformes aux valeurs impératives », aux « valeurs guides » (plus strictes) ou encore « non-conformes » comme nous l’évoquions plus haut.

Si vous le souhaitez, vous pouvez d’ailleurs consulter ces classements et vous informer  sur la qualité des eaux de votre lieu de baignade préféré et, ce, en vous rendant sur le site du Ministère chargé de la Santé !

Source : eea.europa.eu
Photo par Dudarev Mikhail – Fotolia