Comme l’a récemment annoncé Marisol Touraine, la ministre des Affaires sociales et de la Santé, la prime de Noël sera reconduite cette année et devrait bénéficier à plus de 2,5 millions de foyers modestes. 

Un coup de pouce pour les plus modestes

Le gouvernement a décidé de reconduire la Prime de Noël, un coup de pouce pour les ménages les plus modestes qui intervient juste avant les fêtes. Les premiers versements ont été effectué mi-décembre, comme le confirme Marisol Touraine dans un entretien à Ouest France. Les bénéficiaires concernés sont ceux qui perçoivent le Revenu de solidarité active (RSA) ou l’allocation de solidarité spécifique (ASS).

Comme l’indique la ministre « aucune démarche particulière n'est demandée : le versement se fera automatiquement par virement cette semaine ». Cette prime est versée par la Caisse d’allocation familiale (CAF), la CMSA ou Pôle emploi, selon les situations.

Le montant de la prime de Noël ne sera pas revalorisé

Le montant de la prime de Noël sera identique à celui de 2015. Les personnes seules pourront ainsi bénéficier d’une aide de 152 € et les couples avec deux enfants percevront 320 €. Son montant n’est pas revalorisé car « elle est versée cette année à plus de personnes. C'est un engagement supplémentaire de l'État d'un coût global de 500 millions d'euros », affirme Marisol Touraine.

Attention toutefois, les personnes bénéficiaires du RSA uniquement depuis décembre 2016 ne recevront cette prime qu’en janvier 2017. Si vous n’avez pas perçu cette prime ou avez reçu un montant inférieur à celui auquel vous avez le droit, il faudra vous tourner vers l’un des trois organismes compétents.

À lire aussi : Une publicité pour tomber dans la joie de Noël