Se rendre au travail à vélo est bénéfique pour la santé : les personnes qui privilégient ce mode de transport ont moins de risques de développer des maladies cardiovasculaires ou des cancers que les autres. 

Un risque de développer une maladie cardiovasculaire réduit de moitié

Selon une étude publiée dans la revue British Medical Journal et réalisée par une équipe de l’université de Glasgow, se déplacer au quotidien à vélo, pour se rendre sur son lieu de travail par exemple, permettrait de réduire de moitié le risque de développer des maladies cardiovasculaires ou des cancers.  

Pour parvenir à ce résultat, les chercheurs ont interrogé 250 000 personnes, vivant pour la plupart en milieu urbain, sur le mode de déplacement privilégié pour se rendre au travail (marche, vélo, voiture, transports en commun). Parmi les personnes soumises à cette enquête, 2 430 sont décédées dans les cinq années qui ont suivi le début de l’étude, dont 496 en raison d’une maladie cardiovasculaire et 1 126 suite à un cancer. En plus de ces données, les chercheurs ont pris en compte d’autres paramètres tels que l’IMC (indice de masse corporelle), l’âge, le genre, la consommation de cigarettes et d’alcool, l'alimentation etc.

Les effets bénéfiques de la marche à pied

Si le vélo est très efficace dans la prévention des maladies cardiovasculaires et des cancers, la marche à pied est elle aussi très bénéfique. En effet, toujours selon la même étude, les personnes se rendant à pied sur leur lieu de travail ont un risque de développer une maladie cardiovasculaire réduit de 36 % par rapport aux autres.

En revanche, quand la marche à pied est associée à un autre mode de transport « assis » (transports en commun, voiture), ses effets sur la santé sont nuls, tandis que le vélo, même s’il n’est pas l’unique mode de transport utilisé, apporte toujours des bienfaits. 

Vous aimerez aussi : Le vélo, pédaler pour mieux s'affiner