La PMA ne sera plus exclusivement réservée aux couples hétérosexuels mais à toutes les femmes, a annoncé Marlène Schiappa, la secrétaire d’État à l’égalité entre les hommes et les femmes. 

Une promesse faite par Emmanuel Macron pendant sa campagne

En avril dernier, Emmanuel Macron, lors de sa campagne électorale, avait adressé un courrier aux associations LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et trans) dans lequel il indiquait qu’il attendait que le Comité consultatif national d’éthique (CCNE) ait rendu son avis sur l’ouverture de la PMA (procréation médicalement assistée) aux femmes célibataires et aux couples de femmes. 

En juin, le CCNE a rendu un avis favorable à l’ouverture de la PMA à toutes les femmes. Invitée sur RMC/BFMTV ce mardi 12 septembre 2017, Marlène Schiappa, la scrétaire d’État à l’égalité entre les femmes et les hommes, a indiqué qu’Emmanuel Macron respecterait son engagement de campagne. « Le comité d’éthique a émis un avis favorable, il n’y a rien qui nous empêche de rendre la PMA légale pour toutes les femmes » a-t-elle précisé au micro de Jean-Jacques Bourdin.

La PMA accessible à toutes les femmes dès 2018  

Jusqu’ici réservée aux couples hétérosexuels en âge de procréer qui souffrent d’une infertilité médicalement constatée ou qui risquent de transmettre une maladie grave à leur enfant, l’ouverture de la PMA aux femmes célibataires et couples de femmes représente, pour Marlène Schiappa, une mesure de « justice sociale ».

Et il ne faudra pas attendre la fin du quinquennat pour que la mesure entre en vigueur. « En termes de calendrier, nous serons sur l’année qui arrive, 2018, probablement avec les révisions de la loi bioéthique » a indiqué Marlène Schiappa au micro de RMC/BFMTV. 

À lire aussi : Les enfants nés de mères obèses ont plus de risques d’être épileptiques