Une étude récente montre que le manteau neigeux se fragilise dans les Alpes à cause de la hausse des températures. Ainsi, les stations de ski situées en dessous des 1 200 mètres d’altitude pourraient ne plus avoir de neige.

Alpes : le manteau neigeux pourrait diminuer de 30 % d’ici la fin du siècle

L’augmentation des températures se fait sentir et les Alpes risquent d’en subir les conséquences dans les prochaines années. Une étude publiée dans la revue The Cryosphere démontre que le manteau neigeux pourrait se réduire de 30 % d’ici 2021 dans les Alpes, et cela même si la hausse des températures est limitée à 2°C, comme le prévoit l’accord de Paris signé dans le cadre de la COP21.

Toutefois, si les émissions de gaz à effet de serre ne diminuent pas, l’épaisseur de ce manteau pourrait diminuer de 70 %, soulignent les chercheurs de l'Institut pour l'étude de la neige et des avalanches et de l'École polytechnique fédérale de Suisse. Dans tous les cas, le manteau neigeux se réduira dans les Alpes « à toutes les altitudes et à toutes les périodes ».

Moins de neige dans les stations de ski

Selon l’étude, il n’y aura bientôt plus de neige en continu dans les zones situées en dessous de 1 200 mètres, ce qui pourrait pénaliser plus d’un quart des stations de ski. Ainsi, seules les stations de ski au-dessus de 2 500 mètres auront une vraie saison de glisse.

Au-delà du tourisme qui sera fortement impacté, « des pluies plus importantes en hiver, un manteau neigeux moins important et la disparition des glaciers alpins vont fortement modifier le débit des rivières alpines et leur variation ».