Un militant pro-armes a créé un site Internet diffusant les plans de fabrication d'armes en 3D. Il vend aussi des imprimantes 3D. La justice américaine a décidé de le bloquer. 

Un site propose un kit pour fabriquer son arme en 3D

Un site américain appelé Defense Distributed et édité par le militant pro-armes Cody Wilson, est parvenu à obtenir quelques temps l'autorisation de diffuser des fichiers permettant d'imprimer plusieurs modèles d'armes en trois dimensions. Une rubrique du site propose également plusieurs modèles d'imprimantes 3D disponibles à la vente afin de compléter ce kit « do it yourself ». 

Peu de temps après que le site Defense Distributed a obtenu l'autorisation de diffuser ces fichiers, l'administration de Donald Trump a, pour sa part, accepté de lui rembourser les 40.000 dollars (soit plus de 32.000 €) que Cody Wilson avait déboursés pour assurer sa défense juridique. Néanmoins, la justice américaine vient de bloquer à nouveau ce site Internet, estimant qu'il constituait une entrave au contrôle préalable à l'achat d'une arme. 

Des criminels pourraient s'imprimer une arme dans leur salon

Lorsque Cody Wilson avait mis en ligne ces plans pour la première fois en 2012, le site avait enregistré plus de 100.000 téléchargements avant que l'État ne le bloque. Si les États-Unis autorisent le port d'armes, en vertu du second amendement de la Constitution, certaines personnes sont dénudées de ce droit à la suite de crimes ou en raison d'un déséquilibre psychologique. L'ennui avec ce kit permettant de fabriquer une arme en 3D dans son salon, c'est qu'il pourrait permettre à des criminels de se procurer une arme sans aucune restriction. 

Si les armes créées par cette imprimante en 3D sont en plastique, elles fonctionnent comme n'importe quelle arme à feu classique. Elles disposent également d'une puissance suffisante pour tirer des balles réelles. Pire, aucun numéro de série ne permettrait à la police de la retracer si l'une de ces armes était utilisée pour commettre un crime. 

À lire aussi Pourra-t-on bientôt imprimer des médicaments en 3D ?