L’animal emblématique de tout un continent, la girafe, est désormais menacée d’extinction. Une situation qui inquiète l’Union internationale pour la conservation de la nature.

Moins de 100 000 girafes sur Terre aujourd’hui

La girafe vient de faire son entrée sur la liste rouge des espèces en voie d’extinction. L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), réunie à Cancun, au Mexique, à l’occasion de la 13e session de la Conférence des Parties à la Convention sur la diversité biologique (CDB COP13), s’est inquiétée d’une baisse alarmante de cette population qui a subi un déclin de 40 % ces 30 dernières années.

Dans un communiqué, l’UICN a précisé ces chiffres en indiquant que jusqu’à plus de 163 000 girafes étaient recensées en 1985, contre 97 562 en 2015. Cette espèce, une des plus reconnaissables de la planète, passe désormais de la catégorie « préoccupation mineure » à « vulnérable ».

Près de 25 000 espèces menacées d’extinction

« La croissance de la population humaine a des effets négatifs sur de nombreuses sous-populations de girafes », explique l’organisme dans un communiqué. « La chasse illégale, la destruction des habitats, l’expansion de l’agriculture et des exploitations minières, les conflits croissants entre l’homme et la faune sauvage, ainsi que les troubles civils, poussent l’espèce vers l’extinction. Sur les neuf sous-espèces de girafes, trois comptent des populations en croissance, cinq des populations en déclin et une reste stable », précise encore l’UICN.

Lors de cette réunion, de nombreuses espèces, notamment des oiseaux nouvellement identifiés, ont fait leur entrée sur cette liste rouge. Parmi eux, le Troglodyte de Serna ou l’Artamie azurée des Comores, récemment décrits et dont les habitats sont menacés de disparition, emportant avec eux les espèces qui y vivent. Régulièrement actualisée, la liste rouge de l’UICN comprend actuellement 85 604 espèces, dont 24 307 sont menacées d’extinction.

À lire aussi : Extinction du premier mammifère à cause du climat