Depuis 45 ans les Français et les autres pays européens changent d’horaire en été et en hiver. Un système que beaucoup souhaitent voir abandonné car il est jugé inefficace voire dangereux. La Commission européenne a été chargée de s’occuper de ce dossier.

Le changement d’horaire pour économiser de l’électricité

Tous les ans, au début du Printemps c’est la même chose : il faut avancer sa montre d’1h pour passer à l’horaire d’été. Un vrai supplice pour les lève-tard qui engendre une journée compliquée puisqu’on ne sait plus vraiment quel est l’heure exacte, si on est en retard, en avance ou à l’heure. Bref, beaucoup de personnes se plaignent de ce changement d’horaire. Et les Français ne sont pas les seuls : la Lituanie, la Finlande, la Pologne ou encore la Suède souhaitent elles aussi abandonner ce système.

Pour la petite histoire, cet ajout d’une heure sur le fuseau horaire est plutôt récent. Même s’il a été évoqué la première fois par Benjamin Franklin à la fin du 18e siècle, ce n’est qu’en 1973 que l’horaire d’été a été instauré. Cette année est celle du premier choc pétrolier, il fallait faire des économies d’énergie. C’est pour cette raison que le gouvernement a souhaité bénéficier de la lumière naturelle du soleil pour limiter les éclairages et réduire les dépenses en électricité.

Un système inefficace voire dangereux

Mais cet horaire d’été ne plaît pas à tout le monde ! Il fait même l’objet de diverses controverses et son efficacité et le gain d’énergie censé être obtenu sont régulièrement remis en cause. En effet, selon nos confrères de TF1, l’économie d'énergie réalisée pour toute la France sur un an équivaudrait à la consommation en électricité d’une ville comme St Malo. Pire, la Sécurité routière affirme que le jour du changement d’horaire occasionne une augmentation significative du nombre de piétons qui ont des accidents de la route.

Compte tenu de ces données, plusieurs eurodéputés réclament (à 384 voix contre 153) à la Commission européenne de s’emparer de ce dossier en lançant « une évaluation complète » du système actuel. Selon les résultats, la Commission européenne pourra « présenter une proposition pour la réviser ». Affaire à suivre.

Lire aussi : Comment survivre au changement d'heure ?