Les habitants de l'État de Floride, placé en état d'urgence, et de l'Alabama, affrontent le passage de l'ouragan Michael, décrit comme l'un des plus puissants depuis plus de cent ans.

Ouragan Michael : un mort et de nombreux dégâts après son passage

Des villes côtières dévastées sur son passage : l'ouragan Michael décrit comme « monstrueux » est le plus puissant depuis 1969. Des vents d’une violence inouïe ont ainsi provoqué d’importantes destructions. Et si le cyclone a frappé de plein fouet le Nord-Ouest de la Floride, il a poursuivi sa course dévastatrice en Géorgie voisine. Les responsables du comté de Gadsden, à plusieurs kilomètres des côtes, ont signalé « un mort lié à l’ouragan ».

Dans la station balnéaire de Panama City, l'une des premières villes touchées, un mur d’eau et des vents puissants se sont déchaînés pendant près de trois heures, dispersant des débris partout. La ville de 35.000 habitants a ainsi été frappée par des vents les plus rapides à s’abattre sur les États-Unis continentaux depuis l’ouragan Andrew en 1992.

Des maisons inondées, des arbres déracinés

Les habitants décrivent des pans de bâtiments en brique effondrés et des arbres totalement déracinés, jonchant le sol, bloquant les rues et arrachant les lignes électriques. Des images postées sur les réseaux sociaux montraient une partie de Mexico Beach, à une trentaine de kilomètres, sous plusieurs mètres d’eau avec des maisons immergées jusqu’au toit, ce dernier parfois partiellement arraché.

Le Centre national des ouragans (NHC) a précisé que des vents dévastateurs dans certaines parties de la Floride et de la Géorgie étaient toujours en cours. Des inondations provoquées par le cyclone sur le littoral sont à déplorer. Selon les services d’urgence de Floride, ce mercredi 10 octobre 2018 au soir, quelque 192.000 foyers n’avaient plus d'électricité. Le président Trump devrait se rendre sur place.

À lire aussi : Inondations : les araignées australiennes ont un truc bien à elle pour y survivre