L'Inde, troisième plus gros émetteur de gaz à effet de serre au niveau mondial, a officiellement ratifié ce dimanche l'Accord de Paris sur la lutte contre les changements climatiques. Un grand pas en avant pour l'Accord de Paris.

Une belle avancée, pour l’entrée en vigueur de l’accord de Paris

Avec la signature de l'Accord de Paris, l’Inde est le 62e pays, représentant près de 52 % des émissions de gaz à effet de serre, à avoir ratifié l’accord. Son entrée en vigueur, qui nécessite la ratification d’au moins 55 pays représentant 55 % des émissions, est désormais à portée de main. L'accord vise à contenir le réchauffement climatique sous le seuil de 2°C par rapport au niveau pré-industriel.

 Le document ratifié par New Delhi a été déposé au siège des Nations unies à New York. C'est un « grand pas pour les initiatives face aux changements climatiques », a écrit le ministre de l'Environnement indien Anil Madhav sur son compte Twitter. 

 Le jour anniversaire de la naissance de Gandhi

Le gouvernement du nationaliste hindou, Narendra Modi, a choisi la date symbolique du 2 octobre, jour anniversaire de la naissance du Mahatma Gandhi, pour ratifier l’accord issu de la COP21. Il montre ainsi que l'Inde prend une part active au combat sur l'écologie.

La Chine et les États-Unis, les deux pays les plus pollueurs, ont contribué à accélérer le processus en ratifiant le texte début septembre. Le Canada (1,95 % des émissions) pourrait signer prochainement le texte, tandis que les 28 pays de l'UE (12,08 % des émissions) ont donné, vendredi, leur feu vert pour une ratification accélérée, afin de montrer leur détermination.
 

Pour en savoir plus : Retour sur l’accord de la COP 21