Des scientifiques ont démontré que les personnes souffrant d'apnée du sommeil sont plus susceptibles d'avoir des problèmes de mémoire spatiale, notamment lorsqu'elles arrêtent leur traitement.

L'apnée du sommeil non traitée peut entraîner des problèmes de mémoire spatiale

Selon une étude scientifique australienne, les personnes souffrant d'apnée du sommeil seraient davantage susceptibles d'être touchées par des troubles de la mémoire. Pour rappel, l'apnée du sommeil, désigne des instants pendant le sommeil où la respiration se bloque.

Les chercheurs ont prouvé pourquoi les personnes souffrant d'apnée du sommeil sont plus susceptibles d'avoir des problèmes de mémoire concernant les détails de leur propre vie. Melinda Jackson, l'une des auteurs de l'étude explique que ces malades subissent une perte importante de matière grise. 

Plus de 900 millions de personnes touchées dans le monde

Pour parvenir à ces résultats, les scientifiques ont divisé les volontaires en deux groupes. Les personnes atteintes d'apnée du sommeil avaient davantage de souvenirs imprécis (52,3 %) par rapport à ceux du groupe témoin (18,9 %). « Notre étude suggère que l'apnée du sommeil peut altérer la capacité du cerveau à coder ou à consolider certains types de souvenirs », explique Melinda Jackson.

Et au moins 30 % des Français de 65 ans et plus sont touchés, dont deux fois plus d'hommes que de femmes, selon Top Santé. Elle touche plus de 936 millions de personnes dans le monde. Si ce syndrome est à l'origine des ronflements, il a aussi d'autres conséquences comme une fatigue persistante, une somnolence en journée et un risque cardiovasculaire plus élevé. Pour traiter cette maladie, il faut porter un masque respiratoire qui délivre une pression positive continue (PPC) empêchant les apnées. 

À lire aussi 10 raisons qui expliquent que vous vous sentiez toujours fatigué