Le 13 novembre dernier, l’Organisation Météorologique Mondiale (OMM) a publié un rapport préalable sur l’état du climat mondial pour l’année 2013.

Ce rapport a été réalisé à l’occasion de la Conférence des Nations Unies sur les changements climatiques organisée en Pologne le mois dernier.

Selon l’OMM, l’année 2013 est en passe de devenir l’une des années les plus chaudes depuis la mise en place des premiers relevés météorologiques de 1850. La température moyenne a augmenté de 0,48°C sur l’ensemble du Globe avec des régions touchées plus ou moins fortement.

L’ensemble des records de chaleurs précédents l’année 1998 ont tous été battus cette année. D’ailleurs, l’OMM indique très justement que « les années les plus froides sont plus chaudes que les années les plus chaudes avant 1998 ». Une phrase qui fait froid dans le dos et un postulat qui n’est pas près d’évoluer dans le bon sens dans les années à venir.

Cette hausse des températures, bien qu’elle ne soit pas la seule responsable, risque d’accroître fortement sur l’ensemble de la planète les phénomènes météorologiques majeurs à l’image de ce qu’ont vécu les Philippines il y a quelques semaines avec le typhon Haiyan.

Vous pouvez retrouver l’intégralité du rapport de l’OMM en cliquant ici.