Le logeur des terroristes des attentats parisiens de novembre 2015, Jawad Bendaoud, a été arrêté puis placé en garde à vue, ce mercredi 4 juillet au soir, pour outrages et rébellion, après avoir insulté des policiers.

Jawad Bendaoud interpellé à Saint-Denis pour insultes 

Jawad Bendaoud est de retour avec de nouveaux ennuis judiciaires. L'homme, accusé d'avoir logé les terroristes du 13 novembre 2015, a été interpellé mercredi 5 juillet à Saint-Denis pour avoir insulté des policiers, selon France Bleu Paris. Il a été placé en garde à vue pour « outrages, usage et détention de stupéfiant (cannabis) ».

Il s'agit de la deuxième garde à vue en quatre mois pour Jawad Bendaoud. Cette fois, il a même filmé la scène avec son téléphone portable. Il était en possession de « quelques grammes de cannabis », a également précisé une autre source proche de l'affaire à Europe 1.

Rejugé en novembre 2018 pour avoir hébergé des terroristes du 13 novembre 

Pour rappel, en avril 2018, Jawad Bendaoud avait été condamné à six mois de prison avec sursis pour avoir violenté et menacé de mort son ex-compagne. Son sursis s'accompagnait d'une mise à l'épreuve de deux ans pendant lesquels il devait être soumis à l'obligation de se soigner, de travailler ou de se former, et n'avait pas le droit d'entrer en contact avec la plaignante.

En outre, Jawad Bendaoud devra de toute façon être rejugé à partir du 21 novembre pour avoir hébergé des terroristes du 13 novembre suite à un appel du parquet. Il avait été relaxé en février 2018 par le tribunal correctionnel de Paris.

Lire : Le « logeur de Daesh », Jawad Bendaoud, se serait vanté d'avoir dupé la justice