Les Japonais viennent d’envoyer un nouvel appareil dans l’espace. Ce dernier aura pour mission de nettoyer la ceinture terrestre des 500 000 débris qui stagnent depuis que le monde s’est lancé dans la conquête spatiale.

Les Japonais se lancent dans le nettoyage de l’espace

C’est une pollution peu connue mais qui pourrait bien s’avérer très dangereuse à l’avenir. Notre planète est cernée par des débris de satellites, de fusées, et de tous types de matériaux qui ont été propulsés dans l’espace depuis le début de la conquête spatiale, il y a 60 ans. Ces débris doivent être nettoyés, et le Japon s’attèle à la tâche.

Vendredi 9 décembre, l’Agence spatiale japonaise Axa a envoyé une fusée vers la station spatiale internationale. Cette dernière contenait le premier « camion-poubelle » spatial de l’histoire. Baptisé Kounotori (« cigogne » en japonais), il sera chargé de naviguer dans l’espace pour aspirer les déchets.

500 000 débris autour de la Terre

Concrètement, cet appareil d’une longueur de 700 mètres, pourra, grâce à un maillage électrodynamique de câbles en acier et aluminium, attraper les déchets spatiaux pour les faire entrer dans l’atmosphère afin que ces derniers s’autodétruisent.

La mission est de taille puisque les experts estiment que la Terre est entourée d’environ 500 000 débris indésirables. Si la première mission de Kounotori s’avère réussie, les ingénieurs à l’origine de ce projet pourraient envisager la construction d’une deuxième machine, encore plus longue, et donc encore plus efficace.

À lire aussi : 1 an sur Terre vue depuis l’espace