Bien faire vieillir le vin est un véritable art : certaines maisons célèbres se transmettent leur secret depuis des générations. D’autres, en revanche, tentent aussi de trouver de nouvelles voies, parfois très originales, pour donner à leur vin le meilleur des parfums. C’est ainsi que 120 bouteilles de Bandol se sont retrouvées… sous l’eau.

Un véritable bain de jouvence pour le vin

Comme le rapporte France 3 dans son édition du 22 juin 2017, 120 bouteilles de Bandol ont été remontées à la surface en ce mois de juin 2017. Cela faisait un an qu’elles se trouvaient à 40 mètres sous l’eau, au large de Saint-Mandrier dans le Var. Une opération voulue par les vignerons, qui ont essayé de trouver une nouvelle manière de faire vieillir le vin.

L’opération pourrait bien être un succès, mais elle risque fort de ne pas être renouvelée : Pascal Périer, directeur inothèque des vins de Bandol, a déclaré que ce type de vieillissement, très lent donc très bon pour le vin, a coûté la bagatelle de 13 000 euros. Pour 120 bouteilles, cela fait plus de 100 euros la bouteille. Difficile de rendre l’opération viable d’un point de vue économique.

Plusieurs expériences déjà menées dans des endroits insolites

L’idée de faire vieillir le vin dans les profondeurs de la mer vient de la découverte de bouteilles qui ont coulé avec des bateaux, notamment durant la Seconde Guerre Mondiale. Selon les quelques personnes qui les ont goûtées, le vin était parfaitement conservé et était plus que bon. Le vieillissement en mer, dans l’obscurité et la fraîcheur, aurait donc pu devenir une nouvelle manière de faire du vin.

D’autres expériences ont déjà été menées par le passé : dans des grottes, au milieu d’un banc d’huîtres, en haut des montagnes… Mais l’eau semble être un leitmotiv chez les vignerons qui tentent l’originalité. Outre ces bouteilles de Bandol qui ont désormais retrouvé la lumière du jour, il y en a des dizaines qui, actuellement, reposent sous la surface de l’eau.

À lire aussi : Réchauffement climatique : la production de vin en forte baisse