Où donc s'arrêtera la spirale infernale de la hausse des prix de l'immobilier ? Depuis le début de l'année, les prix ont continué à grimper, parfois de 5% en seulement quelques mois, ce qui est énorme.

Nantes, ville où les prix de l'immobilier ont le plus progressé 

C'est la ville de Nantes qui enregistre la plus forte progression des prix, en hausse de 4,9% depuis le début de l'année. En embuscade, on trouve Lyon, avec des prix en hausse de 4,4%, puis Rennes, en hausse de 2,8%.

Juste derrière, personne ne sera étonné de trouver Paris où les prix atteignent pourtant 10.000 euros le m² dans la moitié des arrondissements ! Pourtant, ils ont continué à grimper de 2% depuis le début de l'année, dont seulement 0,8% sur le seul mois d'avril, signe que la pression est immense pour les acheteurs comme pour les vendeurs, d'ailleurs.

Immobilier : baisse légère des prix à Bordeaux

En revanche, certaines villes voient leurs prix refluer, parfois après des mois ou des années de chauffe. C'est le cas à Bordeaux par exemple, avec un petit repli de 0,5%. Nice recule même de 1,6%. Mais encore une fois, il s'agit de villes où les prix avaient déjà atteint des sommets, comparés au marché local et régional.

Si les prix grimpent ainsi depuis le début de l'année, c'est que c'est la période propice à l'achat. Le temps de boucler un crédit et l'on se retrouve à déménager au tout début de l'été comme... plus de la moitié des Français, qui déménagent en juillet ou en août ! 

À lire aussi : Achat maison : les 20 bonnes questions à se poser avant d'acheter !