Hausse des prix des denrées alimentaires, des péages autoroutiers, baisse des tarifs du gaz... Voici tout ce qui change au 1er février 2019.

Nouvelle baisse des tarifs du gaz 

Tout d'abord, place aux bonne nouvelles. Les tarifs réglementés du gaz diminuent de 0,73% en février 2019, après une baisse déjà survenue en janvier. Ils diminuent ainsi de 0,8% pour les particuliers se chauffant au gaz, de 0,3% pour la cuisson et de 0,5% pour la cuisson et l’eau chaude. 

En outre, la prime d’activité est élargie à 1,2 million de personnes supplémentaires, une promesse d'Emmanuel Macron pour tenter de calmer la colère des « gilets jaunes ». Cette prime sera versée le 5 février 2019 et devrait être perçue par 5 millions de ménages français au total. La hausse, pour les personnes touchant l’équivalent du SMIC, pourra ainsi atteindre jusqu’à 169 € par mois. 

Une augmentation des prix de certains produits

Du côté des hausses, les pensions de retraite ne seront revalorisées que de 0,3%, soit bien en-deçà de l’inflation prévue par le gouvernement pour cette année ( 1,3%). La loi Alimentation entre également en vigueur le 1er février 2019 et, par conséquent, certains biens de consommation augmentent. Mais si une augmentation de 10% des prix a été annoncée, seuls 7% des produits sont touchés. Certaines marques sont davantage concernées que d'autres, c'est le cas notamment de Nutella, Coca-Cola, Danette, Chocapic ou encore Ricard

Enfin, ce mois de février est aussi synonyme de hausse des tarifs des péages autoroutiers de 1,8%. Les sociétés d’autoroute ont fait un geste, comme demandé par le gouvernement, pour essayer d'apaiser la colère des « gilets jaunes ». Elles vont diminuer les coûts de 30% pour les automobilistes effectuant au moins 10 allers-retours chaque mois.

À lire aussi : Santé : 60 Millions de consommateurs épingle 100 aliments ultra-transformés