La flambée du prix du beurre laisse craindre une hausse du prix des viennoiseries. En un an, le prix du kilo de beurre a doublé.

Pénurie de lait et hausse du prix du beurre

Depuis le mois de mai 2016, la France est confrontée à une pénurie de lait, en raison d’une forte demande émanant des pays asiatiques. Conséquence de cette rareté du lait : le prix du kilo de beurre a doublé en un an, passant de moins de 3 € en mai 2016 à 5,37 € aujourd’hui.

Cette raréfaction du lait et cette hausse du prix du beurre qui en découle ont un impact direct sur l’activité et les revenus des boulangers. Ces derniers doivent en effet débourser davantage d’argent pour fabriquer leurs produits phares à base de beurre (croissants, pains au chocolat, brioches etc.), sans pour autant modifier leurs prix de vente.  

La réaction de la Fédération des entreprises de boulangerie

Dans un communiqué, la Fédération des entreprises de boulangerie (FEB) a demandé aux industries laitières françaises de fabriquer davantage de beurre, afin d’enrayer la tendance à la hausse des prix et permettre ainsi aux boulangers de renouer avec les bénéfices qu’ils réalisaient avant la crise du lait.  

Pour compenser les pertes du côté des boulangers, la FEB réclame également que le prix des viennoiseries vendues par les boulangers à la grande distribution soient augmentés. Reste à savoir si cette hausse du prix d’achat se répercutera également sur le prix de vente final, c’est-à-dire sur le portefeuille des consommateurs amateurs de viennoiseries.