Des chercheurs de l'Inserm, qui travaillent depuis des années sur les vaccins contre le virus de la grippe, ont démontré qu'il serait plus efficace d'administrer la molécule dans la peau plutôt que dans le muscle.

Un vaccin contre la grippe plus efficace en passant par la peau

Selon des chercheurs de l'Inserm, administrer le vaccin contre la grippe par la peau et non le muscle serait plus efficace pour lutter contre le virus. Leurs travaux, publiés dans le Journal of Clinical Investigation, représentent un réel espoir pour toutes les personnes fragiles, susceptibles de contracter la grippe.

Chaque année, la formule du vaccin contre la grippe évolue : elle est élaborée par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) en amont de la maladie et ne cible donc pas toujours l'intégralité des souches circulantes au final. Par conséquent, son efficacité n'atteint jamais 100% et avoisine plutôt dans les 40%

12 millions de Français concernés par le vaccin anti-grippal

Pour rappel, la vaccination anti-grippale est recommandée pour 12 millions de Français : les plus de 65 ans, les patients atteints de certaines maladies chroniques, les femmes enceintes et les personnes souffrant d'obésité morbide. Lors de l'épidémie 2017-2018, 2.850 personnes sont décédées après avoir contracté le virus de la grippe, très virulent. 

Au final, l'Inserm travaille depuis des années pour améliorer le vaccin et ses voies d'administration. Une injection intramusculaire va permettre de produire des anticorps contre le virus, et parvenir à sa destruction par des cellules immunitaires. Mais le vaccin intradermique, lui, active d'autres défenses immunitaires qui sont capables à la fois d'éliminer les cellules infectées, mais aussi de sécréter des molécules qui empêchent le virus de se répandre.

Voua simerez lire - Grippe : la vaccination en pharmacie étendue à toute la France