L’entreprise américaine Google a créé un algorithme capable de prévoir le temps qu’il reste à vivre à un malade hospitalisé. Cette technologie révolutionnaire équipera-t-elle bientôt nos cliniques et nos hôpitaux ?

Les établissements de santé auraient intérêt à intégrer l'IA

Récemment, une université allemande a élaboré un algorithme capable de prédire les minutes suivantes d’une séquence vidéo. Google est allé plus loin encore, en mettant sur pied un système prédictif capable d’évaluer avec précision le risque de décès d’un patient admis à l'hospital.

Ce concept de Google basé sur le « machine learning » porte un nom : Medical Brain. Cet outil doté d’intelligence artificielle (IA) est en mesure, après examen des données des patients, de se prononcer sur la durée de leur séjour, les probabilités d’un retour et leur risque de décès. Pour les établissements médicaux, les bénéfices d’un tel outil seraient multiples : permettre une meilleure organisation, en établissant des priorités et adapter au mieux les traitements médicaux.

Un outil technologique révolutionnaire qui a déjà fait ses preuves

Cet algorithme a déjà fait ses preuves. Il a été utilisé le mois dernier sur une patiente atteinte d’un cancer du sein à un stade avancé. Alors que les technologies utilisées par l’hôpital estimaient que cette patiente présentait 9,3% de risques de mourir pendant son hospitalisation, l’intelligence artificielle a estimé que la probabilité de sa mort était au moins deux fois plus élevée. Le décès de la patiente, dix jours après son admission à l’hôpital, a finalement donné raison à la technologie développée par Google.

Vous l’aurez compris, ce concept prédictif ne s’adresse pas aux particuliers, il vise les établissements de soin. Google s’est en effet fixé pour objectif de vendre cette technologie du futur aux cliniques et aux hôpitaux. À court terme, le secteur médical pourrait connaître un véritable bouleversement technologique. Les géants de la tech sont au coude à coude pour se positionner en bonne place dans un marché aux perspectives économiques forcément très lucratives.