Les tarifs réglementés du gaz, voués à disparaître en 2023, vont de nouveau baisser de 0,5% en août. Un autre léger mouvement de repli est aussi prévu au 1er septembre.

Les tarifs réglementés du gaz diminuent de 0,5% en août

Les bonnes nouvelles s'enchaînent pour près de 4,5 millions de foyers français. Les tarifs réglementés du gaz vont de nouveau baisser en août 2019. Ils reculeront « de 0,5% par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er juillet 2019 », selon les révélations de la Commission de régulation de l'énergie (CRE). Mais chacun n'a pas la même utilisation du gaz.

Dans le détail, cette baisse est de 0,1% pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 0,3% pour ceux qui en ont un double usage (cuisson et eau chaude), et de 0,6% pour les foyers qui se chauffent au gaz. Cette évolution est due à l’application de la formule tarifaire définie dans l’arrêté du 27 juin 2019 relatif aux tarifs réglementés de gaz naturel fourni par Engie.

Hausse des prix de l'électricité

Pour rappel, ces tarifs vont disparaître. Le gouvernement a en effet prévu de mettre fin aux tarifs réglementés de vente du gaz naturel de manière progressive, jusqu'au 30 juin 2023. La mesure, initialement prévue dans la loi Pacte, a été intégrée au projet de loi énergie-climat.

Si l'été est donc clément pour les abonnés d’Engie, cela se confirmera à la rentrée, avec de nouveau un léger mouvement de repli au 1er septembre. En revanche, la fin de l’année devrait se traduire par une remontée des prix du gaz. Enfin, les prix administrés de l’électricité proposés par EDF vont, eux, grimper de 1,23% au 1er août 2019

À lire aussi : Les timbres coûteront plus chers en 2020