Les changements principaux attendus pour août 2019 concernent la prime à la conversion pour les automobiles les plus polluantes, le tarif réglementé de l'électricité ainsi que l'allocation de rentrée scolaire. 

La prime à la conversion, victime de son succès, revue à la baisse

Comme à chaque début de mois, de nombreux changements sont attendus pour août 2019. En premier lieu la prime à la conversion auto, offerte aux ménages les plus modestes pour le remplacement d'un véhicule polluant, fait peser une lourde charge sur les finances publiques. Et pour cause, le coût pourrait atteindre 900 millions d'euros pour l'État, puisque plus de 220.000 dossiers avaient été déposés fin juin, Une somme beaucoup plus élevée que celle attendue (596 millions). Dès le 1er août 2019, les conditions d'attributions vont être revues, et les primes vont baisser.

Autre mauvaise nouvelle, le tarif de l'électricité va augmenter de 1,23%. En cause, des coûts de distribution et des frais d'entretien des infrastructures en hausse. Cette nouvelle progression du prix de l'électricité fait suite à celle de juin, où les tarifs réglementés avaient, pour rappel, déjà subi une hausse de 5.9%.

Baisse des tarifs du gaz

En revanche, les tarifs réglementés du gaz vont connaître une baisse de 0,5% au 1er août. Ils concernent près de 4,5 millions de foyers abonnés à l'offre historique d'Engie (ex-GDF Suez). Une réduction qui fait suite à une première chute de 6,8 % intervenue au 1er juillet. 

Enfin, les 3 millions de familles qui en bénéficient seront heureuses d'apprendre que l'allocation de rentrée scolaire (ARS) sera versée le 20 août 2019. Elle varie de 370,69 euros pour un enfant de 6 à 10 ans à 404,69 euros pour un enfant de 15 à 18 ans. Les parents d'enfants de 11 à 14 ans recevront pour leur part 391,14 euros par enfant. 

À lire aussi : L’UFC-Que Choisir propose de baisser votre facture d'énergie