L'Organisation Météorologique Mondiale (OMM) a annoncé lundi 9 novembre 2015 de nouveaux records concernant les rejets de gaz à effet de serre dans l'atmosphère en 2014. L'inquiétude est grandissante chez l'OMM.

C'est dans un rapport rendu public que l'OMM dévoile des graphiques montrant des niveaux de dioxyde de carbone (principal gaz à effet de serre) montant progressivement vers le niveau des 400 parties par million, année après année. Et chaque année, dévoile un nouveau record depuis 1984.

Les niveaux de CO2 par exemple, ont atteint en moyenne 397,7 ppm en 2014 et ont franchi dans l'hémisphère nord début 2014 les 400 ppm, puis à nouveau dans le monde début 2015. Le méthane, le protoxyde d'azote, d'autres gaz à effet de serre atteignent eux aussi de nouveaux records.

Pour rappel, la hausse des gaz à effet de serre représente une menace réelle, elle signifie des températures globales plus élevées, plus de phénomènes météorologiques extrêmes et l'élévation du niveau des océans et de leur acidité.

D'ailleurs en 2015, l'Institut météorologique britannique a calculé une hausse des températures de 1°C par rapport à l'ère pré-industrielle (1850-1900).

source : OMM