Mardi, une cellule anticyclonique centrée sur l'Allemagne dirigera des courants chauds et secs vers l'Hexagone. Le soleil brillera de tous ses feux dans un ciel tout bleu, faisant partout grimper le mercure vers des valeurs estivales, en moyenne, 6 degrés au-dessus des normales saisonnières.

Mercredi, cette masse d'air chaud se déstabilisera quelque peu et si la matinée sera radieuse, l'après-midi, les cumulus bourgeonneront ici et là sur l'ouest du pays où le risque de l'un ou l'autre orage de chaleur ne sera pas écarté en fin d'après-midi.

Jeudi, s'enroulant autour d'une dépression centrée en mer du Nord, une perturbation ondulera du Nord-Est au nord de l'Aquitaine, apportant des nuages et quelques averses orageuses du Nord-Est au Massif central. Les maxima seront nettement plus respirables. A l'arrière, la nébulosité sera variable et le temps sera sec tandis qu'à l'avant, le soleil résistera sur le Sud-Est.

Vendredi, tandis que la perturbation de la veille ondulera encore du Nord-Est à l'Aquitaine, la suivante affectera les régions s'étirant entre la Belgique et la Bretagne, apportant des nuages et quelques averses sur son trajet. Le soleil résistera en revanche sur le Sud-Est.

Samedi, tandis que des averses éclateront encore du Nord-Est au Massif central avec, localement, quelques coups de tonnerre le long des frontières de l'Est, ailleurs, le temps sera sec avec toujours davantage de soleil sur le Sud-Est.

Dimanche, s'enroulant autour d'une dépression centrée entre Islande et Ecosse, une faible perturbation, arrivée par le Nord-Ouest, apportera des nuages de la Manche à l'Aquitaine, mais seulement quelques averses dans sa partie septentrionale. Le soleil brillera en revanche généreusement sur le Sud.