"Il est né fatigué". Si vous entendez dire cela de vous depuis tout petit, et qu'effectivement, vous vous sentez souvent épuisé sans raison apparente, c'est peut-être la faute de bactéries intestinales qui font mal leur boulot.

Des bactéries en surnombre fatigueraient le système immunitaire

Des chercheurs de l'Université de Columbia (États-Unis) suspectent en effet certaines des bactéries qui colonisent nos intestins à la naissance, et aident à la digestion, de faire leur boulot de travers. Au lieu de nous aider à bien digérer, certaines d'entre elles exciteraient sans raison notre système immunitaire, qui serait en perpétuelle lutte contre elles. 

Pour étayer leurs travaux, ces chercheurs ont procédé à des analyses de selles, chez 50 volontaires souffrant de fatigue chronique, qu'ils ont comparées à celles de 50 personnes en bonne santé. Surprise ! Les selles des malades contenaient une proportion beaucoup plus importante de certaines espéces de bactéries. 

Des thérapies en projet 

Ils émettent donc l'hypothèse qu'une surpopulation de certaines bactéries dans l'intestin serait la cause, ou en tout cas, liée au syndrome de fatigue chronique. Des thérapies visant à réguler la flore intestinale pourraient donc s'avérer être efficaces. Reste désormais à trouver comment, et à les expérimenter...

À lire aussi : La prise d'antibiotiques est-elle source de fatigue ?