Le réseau social Facebook cherche constamment à innover afin de se rendre indispensable auprès de ses utilisateurs. Le groupe piloté par Mark Zuckerberg réfléchit actuellement à créér une fonctionnalité bancaire sur l'application Messenger. 

Facebook cherche à accéder aux soldes bancaires de ses utilisateurs

Facebook désire étendre à nouveau sa sphère d'influence, selon des informations relayées par Le Point. Cette fois-ci le réseau social mise sur le développement d'un service bancaire qui prendrait la forme d'une nouvelle fonctionnalité sur la plateforme de messagerie instantanée Messenger. Le cas échéant, les 1,3 milliard d'utilisateurs de cette application seraient concernés. 

Pour créer un nouveau service permettant aux utilisateurs de Messenger de suivre leurs transactions bancaires et d'enregistrer leurs tickets de caisse directement sur la plateforme, le groupe dirigé par Mark Zukerberg souhaite recueillir des informations sensibles. Parmi elles, le montant du solde du compte courant de ses utilisateurs. 

Facebook voudrait connaître le détail des transactions bancaires

Pour mener son projet à bien, depuis plusieurs mois, Facebook travaille sur un nouveau projet : permettre à ses utilisateurs de gérer leur compte bancaire sur Messenger. La multinationale qui appartient aux GAFA aurait rencontré plusieurs banques afin de récupérer des données. Si nul ne sait si elle a été exaucée, la demande de Facebook concernerait le solde des comptes courants et le détail des transactions effectuées par les clients des banques contactées. 

Seulement quelques mois après le scandale de Cambridge Analytica durant lequel la responsabilité de Facebook a sévèrement été mise en cause, le réseau social cherche à accroître la base de données personnelles, déjà gigantesque, qu'il possède. S'il advenait que le groupe Facebook collecte un jour les données bancaires de certains internautes, mieux vaut espérer qu'il les protégerait mieux qu'il n'a récemment préservé les données personnelles de ses utilisateurs.

Lire aussi : Facebook, un réseau social pas si ami que ça ?