Le robot Philae a été retrouvé ! Le module qui avait mal atterri sur la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko vient d’être photographié, coincé sous un rocher, par la sonde Rosetta. Un mystère scientifique vient d’être résolu.

Philae, sans batterie, ne pouvait pas communiquer avec la Terre

Après des mois sans nouvelles, les scientifiques de l’Agence spatiale européenne (ESA) viennent enfin de retrouver le petit robot Philae. Après avoir atterri en novembre 2014 sur la comète 67P/Churyumov-Gerasimenko, le module avait été se nicher sous un rocher, sans pouvoir se déplacer, et à l’abri du soleil, ce qui l’empêchait de recharger ses batteries comme prévu.

Depuis, le contact avait été rompu avec le robot. La sonde Rosetta avait tenté à plusieurs reprises de communiquer avec Philae, sans succès. Mais alors qu’elle s’approchait de la comète, deux mois avant la fin de sa mission, Rosetta a réussi à prendre les photos qui ont permis d’identifier la présence de Philae, à l’endroit même que les scientifiques avaient imaginé.

Rosetta accomplit sa dernière mission avant de s’écraser

Bien que cette découverte ne change rien à l’avenir du robot dont la mission est terminée, l’Agence spatiale européenne se réjouit de la résolution de ce mystère. « Cette formidable nouvelle signifie que maintenant nous savons où Philae se trouve, nous possédons désormais les informations qui nous manquaient pour replacer dans leur contexte les trois jours de relevés scientifiques effectués par Philae ! », a ainsi expliqué Matt Taylor, responsable scientifique de la mission Rosetta dans un communiqué.

Rosetta, dont la mission a été lancée il y a 20 ans et qui a permis aux scientifiques de récolter des informations sur l’évolution de notre système solaire, a également terminé son travail et devrait désormais s’écraser, comme prévu, sur la comète Tchouri.

Vous aimerez aussi : Première photo en couleur de la comète « Tchouri »