Le nouveau rapport sur l’évolution du « climat en France au XXIe siècle », rendu public par le ministère du Développement Durable, offre une vision pessimiste et alarmiste sur l’état de notre climat.

Le rapport rédigé par de nombreux scientifiques, dont ceux du CNRM (le Centre National de Recherches Météorologiques de Météo-France), se sont appuyés sur différents scénarios publiés il y a un an dans le rapport du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) sur les changements climatiques à l’échelle de la planète.

Ce rapport met en avant l’évolution possible du climat en faisant une estimation d’aujourd’hui à 2050 puis une seconde à l’horizon 2100.

En voici les principales conclusions :

  • Sur une période allant de 2021 à 2050, la France métropolitaine devrait voir augmenter ses températures de 0,6 °C à 1,3 °C ainsi qu’un nombre de jours successifs de vagues de chaleur l’été et une baisse des jours anormalement froids en hiver. Une hausse des précipitations est également à prévoir sur cette période.
  • Sur la période allant de 2071 à 2100, nous connaîtrons une augmentation significative des températures  entre 2,6 °C et 5,3 °C en été avec une hausse du nombre de jours de vagues de chaleur dépassant les 20 jours. Par conséquent, nous connaîtrons des périodes de sécheresse beaucoup plus nombreuses et un niveau de précipitation moyen plus élevé.
  • Outre-mer, le bilan n’est guère plus optimiste. Les experts annoncent des hausses de températures proches de 3,5 °C et une baisse significative des précipitations. L’activité cyclonique devrait également se renforcer sur certaines zones.

Découvrez l’intégralité du rapport en vous rendant sur le site du développement durable.

Quel est votre avis sur l’évolution de notre climat ?