La Fédération européenne pour le transport et l’environnement a révélé dans sa nouvelle étude que l’ensemble des constructeurs automobiles dépassent les normes imposées par l’Union Européenne. En effet, les normes en matière d’émissions d’oxyde d’azote pour les véhicules roulant au diesel ne sont pas respectées.

Plus de 29 millions de véhicules concernés

L’étude a démontré qu’environ 29 millions de véhicules et camionnettes sont concernés sur les routes européennes. La majorité de ces véhicules se trouvent en France, en Allemagne et au Royaume-Uni. La fédération indique en effet que plus de 80 % des véhicules respectant la norme européenne d’émissions Euro 5 polluent trois fois plus que la limite autorisée lorsqu’ils sont sur la route.

Renault serait le constructeur le plus polluant selon l’étude concernant les voitures respectant la norme Euro 5. Concernant les véhicules Euro 6, ce sont Fiat et Suzuki qui arrivent en tête dépassant de 15 fois la limite autorisée d’oxyde d’azote. Les marques de General Motors et Opel/ Vauxhall ne sont pas loin derrière.

La « connivence » avec les constructeurs

Greg Archer, chargé des véhicules propres à T&E, dénonce « la connivence » des gouvernements avec les constructeurs. « L'industrie automobile a pris en otage ses régulateurs, et les Etats européens doivent maintenant résister au nom de leurs citoyens et arrêter de scandaleusement étouffer » la situation, a-t-il déclaré dans un communiqué.

Au sein de l’Union Européenne, il revient aux États membres d’assurer l’homologation des véhicules, mais également d’assurer la surveillance du marché et d’infliger des sanctions si cela est nécessaire. Le scandale de Volkswagen a amené la Commission européenne à proposer une réforme de la législation en vigueur dans l’objectif de s’accorder davantage de pouvoir de contrôle et de sanctions.

À lire aussi : Qualité de l’air : le métro parisien pollue plus que nos vieilles voitures