La côte est des États-Unis est en alerte. Mardi 14 mars 2017 une nouvelle tempête, baptisée Stella, a frappé New-York causant de nombreux dégâts et une paralysie quasi-totale des transports.

Les transports paralysés à New-York à cause de Stella

Les autorités américaines ont prévenu la population que ce mardi 14 mars 2017, une tempête de neige allait s’abattre sur la ville de New-York et ses environs. Le blizzard, qui devait durer 24 heures environ, a causé d'importants dégâts dans les divers aéroports : les vents à plus de 100 km/heure, le brouillard attendu et la neige qui est tombée massivement ont engendré l’annulation de 6 800 vols aux États-Unis, essentiellement à New-York.

Toutes les écoles de la ville ont été fermées et quelque 1 600 chasse-neiges et 689 engins de salage ont été mobilisés par les équipes de Bill de Blasio, maire de New-York. La paralysie ne devrait toutefois pas avoir fait de gros dégâts : bien qu’impressionnante une tempête de neige comme Stella est un événement habituel aux États-Unis et les Américains sont bien rodés.

Jusqu’à 90 centimètres de neige… et une tempête qui se déplace

La ville de New-York aura été frappée moins intensément que prévu : seuls 15 centimètres de neige ont été recensés alors que la tempête s’éloignait du territoire nNew-yorkais. Mais jusqu’à 90 centimètres de neige sont tombés dans l’État de New-York. Et Stella, loin de se calmer, se dirige désormais vers le Canada.

Plusieurs dégâts ont déjà été signalés dans le pays de Justin Trudeau : des carambolages et des lignes de courant coupées ont entraîné l’hospitalisation de plusieurs personnes dont une trentaine liées à une intoxication à la suite d’un accident dans lequel un camion a déversé des produits dangereux.

À lire aussi : Les 10 tempêtes les plus chères de l'histoire