Bonne nouvelle pour tous les particuliers qui cuisinent et se chauffent au gaz, soit plusieurs millions de Français : le prix de cette énergie devrait baisser de 3,3 % dès le 1er mai 2017.

Une réévaluation tous les mois

Près de six millions de ménages seront concernés par cette baisse des prix de 3,3 %, en vigueur dès le 1er mai prochain. Elle est d'autant plus la bienvenue que la remontée des prix du gaz amorcée fin 2016 s'était confirmée au début de l'année.

Il faut savoir que le prix du gaz naturel dépend de deux types de coûts : les coûts d’approvisionnement et les coûts hors approvisionnement, du type infrastructures (utilisation des réseaux de transport, de stockage et de distribution du gaz) et gestion clientèle (gestion des contrats, factures...).

Un budget énergétique incertain

Or, depuis janvier 2013, les tarifs réglementés du gaz sont réévalués tous les mois, pour refléter au mieux les coûts d'approvisionnement de l'énergie. Mais cela rend plus difficile pour les ménages d'avoir de la visibilité pour leur budget gaz, d'autant que les variations peuvent être très fortes d'un mois à l'autre. 

Engie rappelle en outre que suite à l’ouverture du marché du gaz naturel en 2007, vous avez le choix entre deux types d’offres : des offres de marché ENGIE à prix fixe sur 1, 2, 3 ou 4 ans garantissant un prix inchangé sur toute la durée du contrat, aussi bien pour l’abonnement que pour le prix au kWh.

Ou, si vous le préférez, une offre Tarif Réglementé Gaz GDF SUEZ, dont le tarif est fixé par l’État et qui peut évoluer chaque mois.