L’archipel de Taïwan est aux prises avec un super-typhon qui se déplace avec des rafales allant jusqu’à près de 200 km/h. Les derniers bilans font état d’au moins un mort et 66 blessés.

15 000 personnes ont été évacuées

Le typhon Nepartak a déferlé sur l’archipel de Taïwan ce vendredi matin, entraînant avec lui des vents violents et créant de nombreux dégâts humains et matériels. Selon le premier bilan des autorités, cette tempête aurait déjà fait un mort et au moins 66 blessés. Les médias locaux parlent quant à eux de deux morts.

Ce super-typhon, dont la Nasa a estimé le diamètre à 200 km et qui se déplace à environ 13 km/h, traîne des vents qui atteigne 198 km/h, soit les plus puissants mesurés depuis 1901. Les images filmées par les médias et par des particuliers illustrent la puissance de cette tempête qui a entraîné l’évacuation de 15 000 personnes dans plusieurs îles de l’archipel.

Les écoles et les marchés financiers ont été fermés

La vie s’est arrêtée à Taïwan et les autorités ont annoncé l’annulation de la plupart des vols internationaux et locaux prévus aujourd’hui. Les écoles tout comme les marchés financiers et de nombreuses entreprises sont fermés et la population a été invitée à s’abriter en attendant la fin de la tempête.

Toutefois, parmi la totalité des personnes qui ont été déplacées, seules 3 700 auraient trouvé refuge dans les abris prévus en cas d’événement climatique de ce type. Lorsqu’il aura traversé l’archipel, le typhon Nepartak devrait se diriger vers le sud de la Chine avant de disparaître laissant derrière lui encore plusieurs heures de pluies torrentielles sur les îles de Taïwan. La violence de cette tempête n’est pas sans rappeler le typhon Morkot qui, en 2009, avait fait plus de 600 morts. L’année dernière, le typhon Dujuan avait fait quant à lui trois morts et plus de 300 blessés.

À lire aussi : Top 10 des cyclones les plus meurtriers de l'histoire