Alors que les catastrophes naturelles avaient coûté 94 milliards de dollars en 2015, leur coût a pratiquement doublé en 2016, s’élevant à 175 milliards de dollars.

Le coût des catastrophes naturelles a doublé par rapport à 2015

D’après les chiffres publiés par le groupe de réassurance Swiss Re, le coût des catastrophes naturelles et des dégâts causés par l’homme en 2016 s’élève à 175 milliards de dollars (161,8 milliards d’euros), soit près du double du montant de 2015, qui était de 94 milliards de dollars (86,91 milliards d’euros).

En revanche, la couverture des coûts par les compagnies d’assurance s’est améliorée par rapport à 2015 : sur les 175 milliards de dollars, 54 milliards (49,93 milliards d’euros) ont été couverts, soit 42 % de plus qu’en 2015. Néanmoins, l’assurance contre les risques climatiques reste largement insuffisante, notamment au Japon, qui n’est pas assez assuré contre les risques sismiques. Le tremblement de terre d’amplitude 7 qui a secoué l’île japonaise de Kyushu en avril 2016 a coûté 25 à 30 milliards de dollars (23,11 à 27,74 milliards d’euros) dont seuls 4,9 milliards de dollars (4,53 milliards d’euros) ont été couverts par les assurances.

Les catastrophes naturelles ont tué 11 000 personnes

L’année 2016 a été marquée par des événements climatiques extrêmes en de nombreux points de la planète : tremblements de terre (Taïwan, Japon, Italie, Equateur, Nouvelle-Zélande), des orages, des épisodes de grêle, des inondations sévère (France, Allemagne, Belgique, États-Unis), l'ouragan Matthew qui a frappé les Caraïbes et le sud des États-Unis.

En 2016, les catastrophes naturelles ont provoqué la mort d’environ 11 000 personnes. L'un des derniers épisodes climatiques extrêmes de l'année 2016, l’ouragan Matthew, a occasionné la mort de 733 personnes, dont la plupart étaient en Haïti.

À lire aussi : 1,94 million de victimes de catastrophes naturelles en 40 ans