Gelé en réponse au mouvement des Gilets Jaunes, le tarif réglementé de l’électricité devrait connaître une augmentation de 5,9% peu avant l’été 2019.

Hausse du tarif réglementé : le retard sera rattrapé

Le tarif réglementé de l’électricité va « sans doute » augmenter de 5,9% en juin 2019, a déclaré le ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, au micro de CNews. Gelé suite au mouvement des Gilets Jaunes, ce tarif (qu’applique EDF et sur lequel se basent plusieurs fournisseurs indépendants pour construire leurs offres) devrait connaître une hausse importante après plusieurs mois de stabilité.

Rattraper l’absence de hausses progressives de ces derniers mois est d’ailleurs une demande de la Commission de Régulation de l'Energie (CRE). Ce facteur explique cette hausse particulièrement importante prévue pour le mois de juin 2019.

Le gouvernement entend utiliser le délai de réflexion maximum

Si cette hausse est prévue pour le mois de juin, ce n’est pas seulement parce que la pilule sera plus facile à avaler, une fois les froids hivernaux passés. C’est aussi parce que la loi autorise le gouvernement à réfléchir trois mois avant de valider, ou non, toute hausse proposée par la CRE. Ce délai court donc jusqu'en juin 2019.

Rappelons que si 25 millions de foyers sont abonnés chez EDF (et subiront donc cette hausse), il existe une multitude d’offres alternatives, souvent moins chères. L’ultime pari gagnant reste bien sûr de souscrire un contrat dans le cadre d’une offre groupée, qui permet à son organisateur de négocier un tarif encore plus avantageux pour les consommateurs.

À lire aussi : Qu’est-ce que l’achat groupé pour faire baisser le prix de l’électricité ?