Des bonnes et des moins bonnes nouvelles, voici un échantillon des dernières nouveautés qui vont rythmer le mois de juin. 

Hausse de l’électricité 

Un coup dur pour le portefeuille, dès le samedi 1er juin, les tarifs réglementés de l’électricité vont augmenter de 5,9%. En cause, la fin de la période de gel imposé par le gouvernement cet hiver en réponse aux revendications des Gilets Jaunes. En moyenne, les 25 millions de foyers concernés verront leur facture augmenter de 85 euros par an, selon l’UFC-Que Choisir et Commission Logement Cadre de Vie. Une prochaine augmentation est estimée au 1er août, à hauteur de 1%. 

Si le début de mois est guère réjouissant pour le porte-monnaie, la fin de mois sera plus attrayante. À compter du mercredi 26 juin, les soldes d’été ouvrent dans les magasins et sur Internet, jusqu’au 6 août. Exceptions faites de la Corse, des Alpes-Maritimes, des Pyrénées-Orientales et des départements de l’Outre-mer qui ont des dérogations en terme de dates. 

Des numéros fixés à vie ? 

La consultation publique ouverte par l’Arcep prend fin le 7 juin. Jusque là, tout le monde peut se prononcer sur la suppression des contraintes géographiques des numéros de téléphone fixe commençant par 01, 02, 03, 04 et 05. L’objectif, selon l’Arcep serait de conserver toute sa vie le même numéro de fixe, en métropole, sur le modèle des numéros de mobiles en 06, 07 et fixes en 09. 

Le baccalauréat débute le 17 juin et se déroulera jusqu’au 24 juin. Durant cette période, la phase d’admission sur Parcoursup sera interrompue et reprendra le 25 juin, date à laquelle s’ouvrira également la phase complémentaire pour formuler de nouveaux voeux, jusqu’au 14 septembre. Enfin, les départements numérotés de 50 à 976 ont jusqu’au 4 juin minuit pour remplir leur déclaration de revenus sur Internet, sous peine de pénalités. La déclaration de revenus est obligatoire, même pour les foyers non imposables.

À lire aussi : Les soldes débutent dans un mois en France