Selon une récente étude de l’Insee, les retraités seraient plus touchés par la hausse des prix de l’électricité, ces derniers devant encore augmenter de 5 à 6% au mois de juin prochain.

960 euros en moyenne par an pour l’électricité en 2016

Alors que le gouvernement a confirmé l’augmentation des tarifs réglementés de l’électricité de 5 à 6% au mois de juin prochain, l’Insee vient de publier une étude sur les dépenses des Français en électricité depuis 1960. Selon l’Insee, en 2016, « la consommation d’électricité des ménages s’établit à 28 milliards d’euros,(…) soit 960 € en moyenne par ménage et par an ». L’augmentation des tarifs prévue en juin représenterait alors un surcoût annuel moyen compris entre 48 et 56 € pour les particuliers.

Première information donnée par l’Insee : si les prix de l’électricité sont en hausse en France, « la part de l’électricité dans la consommation énergétique des ménages a considérablement augmenté depuis les années 1960 », mais ils restent « toujours inférieurs de 20% à la moyenne européenne ». La part importante du nucléaire en France, représentant 72% de la production totale d’électricité, explique en partie cette différence.

Les retraités, davantage touchés par les hausses de prix de l’électricité

Dans le détail, entre le milieu des années 1980 et la fin des années 2000, après les fortes hausses consécutives aux chocs pétroliers, les prix de l’électricité sont restés plutôt stables. À partir de 2009, les prix ont flambé, en raison de la Contribution au service public de l’électricité (CSPE) qui a été multipliée par cinq et « qui permet, entre autres, de financer le surcoût de l’électricité d’origine renouvelable », puis de la fameuse taxe carbone (ou Contribution climat-énergie) mise en place en 2014. Ainsi en 2016, « la part des taxes représentait 35% du prix total de l’électricité en France, contre 26% en 2010 ».

Autre information intéressante de cette étude : les retraités seraient « davantage sensibles aux fluctuations des prix de l’électricité », en raison de la « composition différente de leur panier de consommation ». Selon l’Insee, les personnes âgées de plus de 70 ans « consomment plus d’électricité que les plus jeunes et occupent en moyenne des logements plus grands. De plus, elles passent plus de temps dans leur logement, ce qui tend à augmenter leur consommation d’électricité ».

À lire aussi : Qu’est-ce que l’achat groupé pour faire baisser le prix de l’électricité ?