Cette année, la rentrée des vacances de Noël a eu lieu le mardi 3 janvier. Les raisons de cette rentrée décalée ne sont pas tout à fait celles que l’on espérait. En effet, le ministère de l’Éducation Nationale explique que ce décalage est dû à la sécurité routière.

Les risques d’accidents de la route en hausse au 1er janvier 2017

L’Éducation nationale a programmé la rentrée des vacances scolaires de Noël le mardi 3 janvier au lieu du 2 janvier, laissant aux élèves 17 jours de vacances au total. Le ministère explique qu’il s’agit d’abord d’une question de sécurité routière. « Les risques d’accident de la route dus à la fatigue sont accrus le jour du 1er janvier. », précise le ministère.

Ainsi, les parents ont dû s’organiser pour faire garder leurs enfants pendant ce 17ème jour de vacances. Si ce décalage a créé quelques polémiques, les fédérations de parents d’élèves ne semblent pas pour autant protester le calendrier, comme ce fut le cas pour l’organisation des vacances de la Toussaint, où les congés avaient été étalés sur trois semaines.

La polémique devrait ressurgir aux vacances de février

Les vacances de février approchent et devraient relancer la polémique. En effet, la zone C qui regroupe les académies de Créteil, de Montpellier, de Paris, de Toulouse et de Versailles sera en vacances le 4 février, seulement un mois après les vacances de Noël. Le troisième trimestre sera en revanche plus long, avec 10 à 12 semaines de travail pour les élèves, sans pause.

Cependant, le calendrier 2017 offrira trois jours fériés en plus du lundi de Pâques et du lundi de Pentecôte. Une nouvelle qui devrait réjouir la plupart des Français. En effet, le 1er et le 8 mai tomberont un lundi et le 14 juillet tombera un vendredi.