Vous effectuez des dons en argent ou en nature à des particuliers ou des associations ? Vous faites partie de ces nombreux Français qui donnent pour des causes qui leur tiennent à cœur.

Les Français sont très généreux

Pour beaucoup de Français, il est parfois difficile de joindre les deux bouts. Pourtant, leurs difficultés financières ou leurs revenus modestes ne les empêchent pas d’être généreux. Pour preuve, les chiffres fournis le 18 juin 2018 par un sondage d’Odoxa-Leetchis réalisé pour France Bleu et l’UPREG (Union de la Presse en Région) auprès d’un échantillon de 3.015 personnes.

« Les Français sont très généreux, mais ils l’ignorent : 8 Français sur 10 déclarent chaque année faire des dons d’argent à des associations, fondations, projets, ou à des particuliers ». Mais les dons ne se font pas uniquement sous forme de chèques puisque 88% des sondés assurent donner tous les ans autre chose que de l’argent à des associations ou à des particuliers. Ces dons sont effectués sous forme de vêtements, de nourriture, ou de temps passé.

Dons : les Français veulent de la transparence

L’enquête dévoile une information surprenante : si les ¾ des Français se perçoivent eux-mêmes généreux, « ils imaginent souvent (à tort) que leurs voisins sont d’horribles pingres » ! Parmi les causes suscitant le plus d’intérêt, figure en première place la recherche médicale (43%). Néanmoins, certains scandales sur son financement incitent les Français à se montrer exigeants concernant la transparence sur « l’utilisation des fonds la clarté sur le destinataire du don ou encore l’assurance que le don sert vraiment à quelque chose ».

D’une manière générale, tous les Français sont généreux mais une région parmi les autres se distingue : la Région Sud Provence Alpes Côte d’Azur. Cette dernière donne 363 € par an. Viennent ensuite l’Île-de-France (355 €) et l’Auvergne-Rhône-Alpes (313 €). Les régions qui donnent le moins font partie de celles dont le revenu brut disponible par habitant est le plus modeste, c’est-à-dire les Hauts-de-France, les Pays-de-la-Loire et la Normandie.

Téléthon : une myopathe dénonce les expérimentations sur les animaux