La preuve de l’existence d’un océan sur Mars


Certaines régions de la planète Mars auraient été le théâtre de deux gigantesques tsunamis survenus il y a 3,4 milliards d’années. Des chercheurs américains du Planetary Science Institute viennent de parvenir à cette conclusion et ont publié les résultats d’une longue étude dans la revue Nature Scientific Reports. Selon eux, ces tsunamis sont la preuve « de l’existence d’un océan primitif » sur la planète rouge.


À l’origine de cette découverte, les chercheurs ont fait le constat de dépôts sédimentaires présents sur Mars à différentes altitudes. Ces dépôts sont théoriquement la preuve d’une ancienne présence d’eau. Mais le fait qu’ils soient dispersés à différentes altitudes restait un mystère pour la science.


Près d’1 million de km submergés


Deux gigantesques raz-de-marée expliqueraient ce vaste éparpillement de ce qui composait, à l’origine, le relief côtier de cette région de Mars. Les vagues qui auraient déferlé sur les terres de cette planète auraient atteint 120 mètres de hauteur, selon ces chercheurs dirigés par Alexis Palmero Rodriguez, tandis que l’eau se serait étendue sur plusieurs centaines de kilomètres. « Les surfaces submergées par les vagues étaient énormes, de 800 000 km² à 1 000 000 km² selon les tsunamis », explique ainsi le principal auteur de cette étude.


L’observation de plusieurs immenses cratères de 30 km de diamètre ont permis aux scientifiques de découvrir l’origine de ces cataclysmes. Ils supposent en effet qu’ils sont les témoins de la chute d’énormes météorites qui auraient provoqué ces tsunamis.

À lire aussi : La NASA confirme la présence d’eau sur Mars