La Belle-dame, du nom de ce papillon très commun en Europe, effectue chaque année un très long voyage. Des chercheurs viennent de découvrir qu’il reliait chaque année l’Europe à l’Afrique subsaharienne.

Un voyage de 4 000 km pour passer l’hiver au chaud

C’est un des papillons les plus communs dans le monde. La Vanesse du chardon, également connue sous le nom de Belle-dame, réserve encore de nombreuses surprises aux scientifiques qui s’intéressent à cette espère. La preuve grâce à cette récente étude, menée par une équipe de chercheurs des universités de Harvard et de Barcelone, qui viennent de retracer l’immense parcours que réalisent chaque année ces papillons à travers les continents.

Selon cette enquête, publiée dans le Journal biologique de la Société linnéenne, la Vanesse entamerait, chaque automne, une longue migration qui la conduirait jusqu’en Afrique subsaharienne, où elle resterait quelques mois, le temps de s’accoupler. Un voyage long de 4 000 km pour ce petit papillon de 4 à 7 centimètres d’envergure.

La Vanesse passe l’hiver en Afrique avant de revenir en Europe

Pour faire cette découverte, les chercheurs ont réalisé une enquête de terrain, et n’ont pas hésité à parcourir 285 000 kilomètres carrés de terrain dans toute l’Afrique tropicale, jusqu’à trouver ces fameux papillons. Au Tchad, au Sénégal mais également au Bénin, en Éthiopie ou au Niger, les Belles-dames ont révélé leur parcours hivernal.

Cette étude ne s’arrête cependant pas ici. Les chercheurs sont en effet convaincus que la course vers la chaleur de ces papillons ne s’arrête pas en Afrique sub-saharienne. Ces derniers pourraient voler encore plus au sud, pour passer l’hiver au chaud, avant de retrouver le chemin de l’Europe vers le mois de mars.