Parmi les légendes les plus populaires, celle du Loch Ness fait l’objet de nombreuses spéculations. Mais qui est cette mystérieuse créature ? Pour le savoir, des scientifiques vont prélever des échantillons dans le lac afin de retrouver son ADN.

Le mystère du monstre du Loch Ness enfin résolu ?

Lorsque l’on évoque lÉcosse, trois clichés nous viennent à l’esprit : les kilts, les cornemuses et le monstre du Loch Ness. Cet animal légendaire vivrait dans les eaux d’un lac situé dans les Highlands et est désormais très populaire dans cette région où l’on entretient l’histoire de celui que l’on appelle affectueusement Nessie et qui attire de nombreux touristes sur le site.

S’agit-il d’une grenouille géante ? D’un dinosaure caché dans les eaux troubles du lac ? Ou tout simplement d’un canular entretenu depuis des décennies ? Sur ces questions les opinions divergent, mais il se pourrait bien que le mystère soit enfin résolu. Des scientifiques vont prélever des traces génétiques dans le lac afin de démasquer la créature.

L’ADN du monstre sera-t-il retrouvé dans les 300 échantillons ?

Neil Gemmell, généticien néo-zélandais, explique : « Chaque fois qu'une créature se déplace dans son environnement, elle laisse derrière elle de minuscules fragments d'ADN provenant de la peau, des écailles, des plumes, de la fourrure ou des excréments » lit-on dans les colonnes des Échos. Avec son équipe de chercheurs, le scientifique prélèvera pendant le mois de juin, 300 échantillons afin d’y retrouver tous les ADN des animaux vivant dans le Loch Ness.

Au-delà d’apporter une réponse au mystère du monstre du Loch Ness et de prouver ou non son existence, ces recherches devraient permettre d’en savoir plus sur les organismes qui vivent dans le lac. Les résultats sont attendu pour la fin de l’année. En attendant, rien ne nous empêche de spéculer sur Nessie…

Lire aussi : Un « monstre marin » s’échoue aux Philippines