Des policiers ont manifesté, ce mardi 29 mai 2018, dans le 13e arrondissement de Paris. Installés sur un matelas, plusieurs d'entre eux avaient revêtu pyjama et bonnet de nuit pour interpeller les autorités sur leurs conditions de travail.

Des policiers en pyjama pour alerter sur leurs conditions de travail

Pour dénoncer leurs conditions de travail et interpeller sur leur état d'épuisement, des policiers ont mené une action symbolique, ce mardi 29 mai 2018, devant une antenne de la préfecture de police, dans le 13e arrondissement de Paris. Installés sur des matelas, plusieurs d'entre eux avaient revêtu pyjama et bonnet de nuit. 

Le syndicat Unité-SGP-Police Île-de-France, à l'origine de cette manifestation, souhaite alerter sur les conditions de travail de ces policiers parisiens confrontés à « des rappels incessants », « des décalages » et au « zèle de certaines autorités hiérarchiques ». La cible est connue : le ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb. 

Des policiers qui réclament le droit à une vie privée

Une façon originale de protester. Soutenus par une centaine de collègues, ces fonctionnaires de police étaient aussi entourés de pancartes pour évoquer « le mal-être des policiers franciliens » et leur « droit à une vie privée ».

Rocco Contento est l'un d'entre eux. Cité par Ouest-France, il explique : « On optimise, on mutualise, on rationalise les moyens et les hommes mais on délaisse l'humain ». Horaires à rallonge, manque de crèches, plannings de dernière minute, les policiers « en ont ras-le-bol », tempête le manifestant.

À lire aussi Contacter la police sera bientôt payant