L’association de défense de l’environnement a publié une étude alertant les consommateurs sur la présence de pesticides dans les müeslis. Parmi les müeslis analysés, seuls les bio n’en contenaient pas.

Un cocktail qui peut s’avérer dangereux

Générations Futures, une association hostile au recours aux pesticides, a publié les résultats d’une étude réalisée sur les müeslis. Parmi les 20 échantillons analysés, 15 müeslis non bio comportent des produits phytosanitaires. Ces produits, soupçonnés d’être des perturbateurs endocriniens, pourraient avoir un impact néfaste sur le système hormonal.

Les produits étudiés appartiennent à de grandes marques et associent environ 9 pesticides. Si une consommation modérée reste inoffensive, l’association demeure préoccupée par la consommation quotidienne de ce type de produit par les Français. Elle craint les effets négatifs de ce type d’alimentation sur le long terme.

Des efforts nécessaires de la part des cultivateurs

François Veillerette, le directeur de Générations Futures, appelle les céréaliers à limiter le recours aux pesticides. Il leur recommande de modifier leur mode de stockage, afin de protéger les récoltes des nuisibles. Le président de l’association insiste sur le fait qu’une attention particulière doit être portée à la qualité des matières premières utilisées.

Finalement, le bio reste irréprochable. En effet, les cinq paquets de céréales bio étudiés ne sont pas concernés par ces résultats inquiétants. La totalité des échantillons examinés se sont révélés négatifs aux pesticides, une nouvelle qui a de quoi réjouir les consommateurs sur la qualité de ce type de marchandise. 

À lire aussi : Pesticides : 80 % des fruits en contiennent