Des chercheurs de trésors auraient découvert plus de cent milliards de dollars dans une épave au fond de la mer près de la Corée du Sud. Des experts les soupçonnent de spéculation financière frauduleuse. 

Ils affirment avoir trouvé 200 tonnes d'or

Les chercheurs de trésors de la société sud-coréenne Shinil groupe affirment avoir retrouvé l'épave d'un bateau russe coulé en 1905 qui contiendrait 200 tonnes d'or, soit une centaine de milliards de dollars. Des chercheurs d'autres nationalités non convaincus par leur prétendue trouvaille les soupçonnent de spéculation financière sur un trésor qui aurait disparu. 

L'épave du paquebot russe trouvée par les chercheurs de trésors sud-coréens serait située à deux kilomètres de l'île sud-coréenne d'Ulleungdo. D'après leur identification de l'état du navire, le « corps du navire a été gravement endommagé par les bombardements, avec sa poupe presque brisée, et pourtant le pont et les flancs du navire sont bien conservés ». Le trésor, lui, serait encore à l'intérieur. 

Ils sont soupçonnés de vouloir vendre des trésors inexistants

Le navire russe avait été sabordé par son équipage le 28 mai 1905, pour échapper à des bateaux japonais qui souhaitaient s'en emparer. Chargé de transporter la majeure partie de la fortune de la flotte russe, il contiendrait aujourd'hui encore près de 130 milliards de dollars dans ses soutes. Un chiffre relayé selon les rumeurs historiques d'époque. 

Des doutes persistent toutefois sur cette découverte. L'entreprise de chercheurs de trésors sud-coréenne est-elle réellement la première à trouver cette épave ? Récemment créé, le groupe Shinil disposerait en effet d'un faible capital de 100 millions de wons coréens - soit environ 90.000 dollards-, ce qui pousse à croire qu'elle pourrait anarquer des acheteurs en leur vendant de l'or qui n'existe pas, selon une analyse de cette histoire publiée dans le Figaro

À lire aussi : Un trésor caché dans un piano !