En Indonésie, des centaines de randonneurs dont plusieurs dizaines de Français ont été bloqués sur un volcan à cause d'un séisme alors qu'ils étaient en excursion. 

Ils parcouraient le mont Rinjani lorsque la Terre a tremblé

Le 29 juillet 2018, 560 randonneurs ont été bloqués sur un volcan de l'île de Lombok (Indonésie), à la suite d'un puissant séisme. Le mont Rinjani est un site très populaire de la région. Parmi les touristes présents dans cette excursion se trouvaient de nombreux Européens en provenance d'Allemagne et de France ainsi que des Américains, des Thaïlandais et des Néerlandais.

Le séisme - d'une magnitude 6,4 sur l'échelle de Richter - qui a frappé l'Indonésie le 30 juillet 2018 a fait au moins 16 morts et plus de 160 blessés. Des centaines de bâtiments ont été détruits, tandis que 560 personnes ont été coincées dans la zone du lac Seggara Anakan située sur un volcan. Si certains randonneurs ont été héliportés et évacués rapidement, d'autres n'ont pas pu être secourus le jour même. 

Aucun randonneur n'a été blessé selon l'agence de recherches indonésienne

Les randonneurs qui n'ont pas pu être secourus le jour même par les hélicoptères, ont dû attendre là où ils étaient coincés avant de redescendre de la montagne quelques jours plus tard. Des victuailles leur ont été apportées par voies aériennes afin qu'ils puissent survivre plus sereinement en attendant. D'après les déclarations du porte-parole de l'agence de recherches de la région de l'incident, aucun des randonneurs n'a été blessé. 

Toutefois, la secousse de ce séisme d'une grande ampleur a été ressentie des îles de Gili jusqu'à Bali. Alors qu'il a eu lieu le 29 juillet 2018, les équipes de secours étaient encore actives à la recherche des derniers rescapés ce mardi 31 juillet 2018. Enfin, plusieurs habitations dévastées par le séisme devront également être reconstruites. 

À lire aussi : Les 5 plus gros tremblements de terre en France