Ouverte début juin pour simplifier la démarche des victimes de fraude à la carte bancaire, la plateforme Perceval a déjà enregistré à ce jour plus de 18.000 dépôts de plainte.

Une plateforme numérique pour porter plainte sans avoir à se déplacer

Accessible sur le site service-public.fr depuis le 9 juin 2018, la plateforme Perceval a été déployée par le centre de lutte contre les criminalités numériques de la Gendarmerie nationale pour faciliter les démarches des victimes de fraude à la carte bancaire.

Et moins de trois mois après son ouverture, le site tourne à plein régime avec une moyenne de 270 signalements quotidiens. À ce jour, cette plateforme numérique a déjà enregistré plus de 18.000 dépôts de plainte. Estimé à plus de 5,5 millions d’euros, le préjudice global a porté sur 42.000 usages frauduleux de cartes bancaires (soit une moyenne d’environ 130 € par carte bancaire).

La police de sécurité du quotidien se déploie en deux autres volets

Si la fraude sur tous les moyens de paiements confondus a reculé en France en 2017 (-6,8%), s’établissant à  744 millions d’euros, la carte bancaire, qui reste le mode de paiement préféré des Français, a représenté la moitié du montant total des escroqueries enregistrées l’an dernier, selon l’Observatoire de la sécurité des moyens de paiement.

Une autre plateforme en ligne sera créée en 2019. Mise en œuvre cette fois par la sous-direction de la lutte contre la cybercriminalité de la police judiciaire et baptisée Thésée, elle permettra de déposer plainte depuis un ordinateur pour n’importe quelle escroquerie commise via Internet : piratages de mail, arnaques à la romance, « ransomwares », chantages en ligne, fraudes aux faux sites de vente… Dernier volet de cette police de sécurité du quotidien annoncée par Gérard Collomb en février, une plateforme de signalements des violences sexuelles et sexistes. Initialement prévue pour être déployée au printemps dernier, elle ne sera finalement opérationnelle qu'en octobre 2018.

À lire aussi : Votre carte bancaire peut être piratée en quelques secondes