D’après les projections de la Caisse nationale d’Assurance maladie, la France comptera des centaines de milliers de personnes gravement malades supplémentaires (maladies cardiaques et respiratoires, diabète, troubles psychiatriques) en 2020.

Une étude de la CNAM prévoit une augmentation des maladies graves

La Caisse nationale d’Assurance maladie (CNAM) s’est lancée dans une étude prospective, en combinant les données de santé à sa disposition à l’évolution démographique de la France, afin d’établir le nombre de personnes malades en plus que compterait l’hexagone d’ici 2020. Verdict : le pays comptera des centaines de milliers de personnes malades en plus.

Une évolution liée en partie au vieillissement de la population (plus on est vieux, plus le risque d’être malade est élevé) mais aussi à une dégradation des modes de vie : mauvaise alimentation, sédentarité, tabagisme.

450 000 personnes atteintes de diabète en plus en 2020

La CNAM prévoit ainsi qu’il y aura 620 000 personnes atteintes de maladies cardio-vasculaires (séquelles d’AVC, insuffisance cardiaque ou angine de poitrine) de plus en 2020. Quatre millions de personnes étaient atteintes de troubles cardiaques en 2015, ce qui porterait leur nombre total à 4,6 millions en 2020. 450 000 personnes rejoindraient le rang des diabétiques en 2020 : ils seraient donc plus de 4 millions de malades en 2020.

Par ailleurs, 340 000 personnes supplémentaires souffriront de maladies respiratoires chroniques en 2020 et 250 000 personnes de plus développeront des troubles psychiatriques.